Sunday, April 22, 2007

La A1 meilleure que l'originale


Il y a quelques années, alors que j'étais encore immigrante fraîchement arrivée au Québec, nous avons fait un barbecue-party à la maison. J'ai fait comme j'avais l'habitude et j'ai préparé mon menu classique de steak au barbecue qui a toujours eu un franc succès auprès de mes proches et amis. J'ai sorti mes steaks à l'avance du réfrigérateur pour qu'ils soient parfaitement saisis sans que le coeur ne soit froid. J'ai fait une belle salade de mesclun à la vinaigrette typiquement française et j'ai préparé des pommes de terre nouvelles rôties au four.

Quelle ne fût pas ma surprise lorsqu'un des convives a pratiquement fait "la baboune" (bouder en québécois) parce que je n'avais pas dans mon frigo "la sauce A1". C'était d'autant plus gênant pour moi que sa frustration de manger son steak sans la fameuse sauce était vraiment très visible. Sans compter que je n'avais aucune idée de ce qu'était cette sauce. Je ne connaissais pas du tout. J'étais fâchée que ce convive boude et j'étais estomaquée de l'importance accordée à la sauce A1. J'avais l'impression d'avoir commis une gaffe culturelle grave, genre se moucher devant un japonais (excessivement impoli et grossier au Japon) ou piquer la nourriture de la pointe des baguettes à un repas chinois (symbole de mort en Chine).

Il me faut préciser qu'ici, les gens sont très polis, tellement que c'est frappant. Par exemple, chose que je n'ai jamais vu ailleurs dans le monde, les utilisateurs d'autobus disent bonjour, tous sans exception, au chauffeur en montant et lui disent au revoir ou bonne journée ou "au revoir et merci" en descendant. Il y a encore bien d'autres exemples du savoir-vivre chaleureux qui règne ici. Bref, ce personnage est probablement l'exception qui confirme la règle ou alors il était d'une humeur particulièrement mauvaise ce jour là.


J'ai appris plus tard que la A1 n'était pas du tout un sine-qua-non sur la table québécoise. Tout ça pour vous dire que la A1 éveille en moi une certaine gêne depuis cette drôle d'aventure. Je n'en n'ai jamais acheté d'ailleurs. J'ai décidé de faire la baboune à la A1. Non mais alors!!! Vous me croyez ? Maaaaiissss nooooon ! Il ne faut pas !!! Je ne fais pas la tête à un produit tout de même. J'en ai goûté chez des amis et je n'ai pas trouvé que c'était bon au point de faire la tête s'il n'y en avait pas. Je n'étais pas vraiment impressionnée au point de décider de me la procurer.


Récemment, j'ai raconté l'anecdote de mon barbecue-party sans A1 à une copine. La A1 est fabriquée et commercialisée par le géant de l'alimentation Kraft mais elle m'a donné la recette-maison publiée sur la revue "Cook's Illustrated" pour obtenir une sauce "meilleure que l'originale". Nous aimons et effectivement nous la trouvons bien plus savoureuse que celle de Kraft (surprise!)

1/2 tasse (125 ml - 12 cl) de sauce soya
1/3 de tasse (80 ml - 8 cl) d'huile
2 cuillères à table (30 ml - 3 cl) de sucre cassonade foncé
1/4 de tasse (60 ml - 6 cl) de sauce Worcestershire
4 gousses d'ail râpées ou au presse-ail
2 cuillères à soupe de ciboulette fraîche finement ciselée
1.5 cuillères à thé de poivre noir


Mélanger tous les ingrédients. Réserver 60 ml (6 cl) de sauce dans un petit bol pour en arroser les steaks cuits au service (optionnel).

Tremper les steaks dans la marinade et laisser s'imprégner pendant 1 heure, en tournant la viande de temps en temps pour mariner uniformément.


Griller les steaks comme à l'habitude. Et voilà ! C'est si vite fait qu'il n'y a vraiment pas de quoi provoquer la baboune chez mes invités "américanisés" ou devrais-je dire "Kraftisés" ? ;-))

Pour la petite histoire, sur les petites annonces ici, on peut voir dans les rubriques de ventes d'occasion (seconde main en québécois) "voiture condition A1" ou "frigo état A1". Cela signifie que l'objet est en excellente condition.

12 commentaires:

gato azul said...

Quelle mauvaise impression vous avez dû avoir de notre savoir-vivre! Mieux encore que le A1, le HP ;-) Mais pas de quoi faire la/le rustre...

laetitialily said...

je connaissais la HP mais pas la A1! A découvrir!

lory said...

..a découvrir, merci pour l'info.
Quelle faim que tu me donne...

Zoubida said...

Bonjour gato azul. Non, je n'ai pas eu mauvaise impression. Du tout du tout. À mon arrivée à Mirabel, la bienvenue était si chaleureuse de la part des douaniers et du personnel de l'immigration que je ne pouvais que tomber sous le charme, ce que j'ai fait. Et je continue d'être sous le charme du Québec 12 ans plus tard. Des boudeurs, il y en a partout. Ce serait dommage qu'ils influencent négativement notre perception des choses.
Oui, la HP. Je l'ai vue mais je ne l'ai pas goûtée encore. À tester en effet.

Zoubida said...

Coucou Laetitialily et Lory! Pour moi aussi ce fût une découverte cette sauce faite maison. Et agréable avec ça. Elle se fait en un tour de main.

Anonymous said...

j'aime bcp cet expression : la baboune;-) dis donc ts ça pour la A1, chui bien curieuse d'y gouter!
leonine194.canalblog.com

sylvette said...

je ne connais pas cette sauce mais comme j'aime bien les viandes marinées je vais tester ta recette
tes photos me donnent faim de si bon matin
bises

Naouel said...

Drôle de personnage!!! bouder pour une sauce.... moi m'en faut bcp plus.

Tu te doutes bien que je ne connais pas cette sauce, à tester avec les beaux jours qui arrivent, on fait souvent des barbecues en été.

Isma said...

Je ne connais pas non plus cette sauce mais que ça donne envie !

zaari said...

moi non plus je connais pas cette sauce ; mais j'aimerais bien être invitée chez toi ; quelle bonheur....!!!!
bisous

kaouther said...

en lisant ton histoire-si bien racontee', comme d'hab- je me suis rappellee' celle de la tarama grecque......!
lol

flower63 said...

Beau blog et belles illustrations.
Bises. Flower63.