Sunday, June 10, 2007

Quatre-Quarts aux fruits des bois et huiles exotiques


Me voici de retour après 2 semaines de course contre la montre, que ce soit au travail ou à la maison. J'ai peu cuisiné pendant tout ce temps et nous avons surtout vécu de sandwichs, pizzas commerciales, sauce à spaghetti providentielle...

Enfin, aujourd'hui, j'ai fait de la véritable cuisine, sans compromis de "vitesse". Bien que tout de même, je n'ai pas passé la journée aux fourneaux, loin de là.

Pour le petit-déjeuner familial (de retour lui aussi, en même temps que moi, dans la cuisine) j'ai préparé ce gâteau aux fruits rouges et huiles exotiques. La recette originale est sur le livre "Cuisiner avec les aliments contre le cancer" que vous pouvez voir sur la bande de droite. Elle est de Philippe Castel, élu "chef santé de l'année 2004" par ses pairs. Je la lorgne depuis longtemps cette recette et j'avais hâte de l'essayer.

Mais après avoir commencé (moule beurré et fariné, four pré-chauffé, premier mélange fouetté) j'ai réalisé que:

  1. je n'avais plus de son de blé ;
  2. je n'avais que de l'huile d'olive forte en goût ;
  3. les garçons ont picoré suffisamment la veille pour vider les 3 barquettes de bleuets frais réservées à la confection du gâteau.
Qu'à cela ne tienne! J'avais trop envie de le faire ce quatre-quarts, même avec les moyens du bord. Je ne l'ai pas regretté, il est excellent et les substitutions semblent avoir parfaitement fonctionné pour donner un régal de résultat. Maintenant j'ai hâte d'essayer la version originale. En attendant, voici la version "dimanche matin à 7h00 l'épicerie est fermée". Les substitutions sont entre tirets et de couleur orange, ainsi vous avez les deux recettes, l'originale et ma version. J'ai fait toute la recette au fouet électrique, sauf pour l'incorporation des fruits bien-sûr pour laquelle j'ai utilisé une bonne vieille spatule.

120 g (1/2 tasse) de sucre -sucre de canne bio-
175 ml (17.5 cl) d'huile d'olive -1/3 de la quantité huile d'olive et 2/3 huile de son de riz-
2 oeufs
100 g (2/3 de tasse) de farine
100 g (1.5 tasses) de son de blé -200 g (1.5 tasses) de son de riz-
300 g (2 tasses) de bleuets frais -la même quantité de fruits des bois surgelés-


Préchauffer le four à 375ºF (190ºC). Beurrer et fariner un moule à cake.

Fouetter ensemble le sucre et l'huile (les huiles dans mon cas). Ajouter les oeufs et fouetter.

Ajouter la farine et le son de blé (son de riz dans mon cas). Bien incorporer.

Ajouter les bleuets (mélange de bleuets, mûres et framboises surgelés dans mon cas) et incorporer délicatement à la spatule.



Verser dans le moule préparé (j'ai du beaucoup aider la pâte à s'étaler dans le moule, car le son de riz est un peu collant). Cuire 35 à 40 minutes (45 minutes dans mon cas et encore, un bon 5 minutes de plus aurait été bien je pense).

Sortir du four et laisser reposer 10 minutes avant de démouler (j'ai attendu 15 minutes, car je jacassais au téléphone, pour changer).

Alors, j'avoue que je craignais un gâteau lourd et pâteux car, il ne contient pas de levure (poudre à pâte) ou de bicarbonate de soude. Eh bien non! Il était d'une texture différente de celle d'un quatre-quarts, mais je ne peux certainement pas dire qu'il était lourd. Je dirais plutôt qu'il est d'une texture à la fois sablée et moelleuse. Même mon Shawn qui n'est pas gâteau pour deux sous a aimé suffisamment pour en prendre 2 tranches au petit-déjeuner plus une de plus vers 10h00.

Vous savez quoi ? J'ai hésité entre l'utilisation de l'huile de son de riz et l'huile de noix. Comme je ne suis pas sûre que l'huile de noix supporte bien la cuisson, j'ai choisi l'huile de son de riz. Alors les amateurs(trices) d'huile de noix, n'hésitez pas à m'ôter le doute sur son utilisation dans les commentaires. Ça m'aidera certainement. Merci.

Son de riz

17 commentaires:

leonine194 said...

superbe quatre quarts avec ces fruits je ne pourrai jamais dire non!

qaly said...

il a l'air divin ce gâteau!

Tiuscha said...

Très beau mais qu'ont elles d'exotique ces huiles ?

Zoubida said...

Léonine et Galy, il est vraiment bon. Et c'est vrai qu'avec les fruits des bois c'est difficile de ne pas aimer.

Tiuscha, en fait tu as un peu raison pour l'huile d'olive qui peut paraître ordinaire comme huile. Je trouve qu'au Canada elle peut être dite exotique tout de même. Elle nous vient de terres ensoleillées lointaines. Pour l'huile de son de riz, là je la trouve carrément exotique. Je garde le monoï de Tahiti et le beurre de mangue pour mes crèmes corporelles.;-))

Gracianne said...

Je crois que l'huile de noix et l'huile de noisette ne tiennent pas trop a la cuisson, effectivement. Pour avoir utilise l'huile d'amandon de pruneau dans ma brioche l'autre jour, je peux te dire qu'elle perd son parfum - et c'est dommage.

sara said...

Ah te voila enfain de retour, je me demandais où tu étais passé, ala slamtak heureusement que tu viens avec une belle recette , malheureusement je ne peux pas la faire car je n'ai pas la moitié des ingrédients dont elle se compose!!

Vincent le canneux said...

Va falloir penser aux picoteux la prochaine fois que tu achètera des petits fruits. Donc en double. :)

Au fait, il sont bien en forme tes picoteux ?

C'est le temps des fraises très beutôt. :)

Zoubida said...

Gracianne, merci! Il me semblait bien aussi que l'huile de noix est délicate. Dommage pour l'huile d'amandon de pruneau dans la brioche. J'en cherche toujours d'ailleurs de cette huile. :-)

Eh bien oui Loubna, je suis de retour. Allah y selmek. Je suis heureuse que tu me pardonnes mon absence. Ça fait trop longtemps que je ne t'ai vu et les p'tits gars aussi, j'apporterai de ce gâteau. ;-))

Vincent, oui, les picoteux sont inssassiables, surtout en cette saison de petits fruits. Même en quadruple quantité ils finiront pas avoir raison du stock. Ils vont très bien merci. Ils chantonnent les "tunes" de fin d'année scolaire.

J'ai vu, bien trop vite à mon goût, ton billet sur la saison des fraises. J'en suis affolée. DÉJÀ!?! Je retournerai chez toi dès que possible pour voir ça ce plus près. Les fraises du Québec sont trop bonnes pour les manquer.

mounet said...

il est tres original ce cake mais je ne sais pas si j'arriverai a trouver le sons et l'huile de son de riz
il suffit de faire comme toi : adapter une nouvelle fois :-)
au fait si j'ai posté 16 messages depuis ton dernier passage celà signifie que tu as été absente 16 jours ;-)

Zoubida said...

1 article par jour? Quelle efficacité Sylvette!
Certainement que tu peux adapter une nouvelle fois ou faire la recette originale (son de blé et huile d'olive). Mais dans ton cas, je préfère que tu adaptes. :-)) Tu as du talent pour ça.

zaari said...

salam
enfin te voilà ; je sais que tu étais occupée ces derniers temps ; et je dois avouer que je ne m'attendais pas à une si bonne recette ; je ne dirais pas non à un petit morceaux ; mais hélas ça sera impossible........snif...
ça fait plaisir de te relire ;
bonne journée ; bisous

tarzile said...

Les fruits des bois, tu m'intrigues, Zoubida.

Zoubida said...

C'est du vocabulaire français de France Tarzille. On dit fruits des bois en pensant petits fruits rouges (mûres, framboises...)

Grand Chef said...

Alors je n'ai pas du tout fait ta recette, mais tu m'as donné envie d'utiliser de l'huile d'oilve à la palce du beurre dans une recette de muffins aux myrtilles, eh ben c'était extraordinaire! Donc, je te remercie! ;o)

Zoubida said...

Aziza, je suis bien heureuse de te lire aussi.

Grand Chef, c'est sympa quand ça marche de remplacer le beurre par de l'huile. Je trouve que souvent la texture du gâteau y gagne.

$ha said...

Sous aucunnnn prétexte je ne peux passer à côté de cette recette!

Michèle said...

Je viens seulement de découvrir ce blog : j'ai mis un lien chez moi, je reviendrai, c'est superbe par ici !!!